Comprendre et lutter contre le mal de mer

Le mal de mer est une pathologie éprouver en mer. C’est une mauvaise synchronisation des informations envoyées au centre de l’équilibre, se trouvant dans l’oreille interne. La personne malade peut ressentir alors différents effets, plus ou moins forts, du simple vertige, aux vomissements jusqu’au complet abattement.

Le mal de mer fait partie du mal des transports. Appelé également naupathie

Tout le monde peut subir le mal de mer, qu’on soit grand navigateur, pêcheur ou skipper professionnels, plaisancier du dimanche Etc. En général, 25 à 30 % des personnes sont touchées par le mal de mer. De plus, le mal de mer est difficile à analyser puisqu’il s’associe également à plusieurs conditions. En effet, on pourra avoir le mal de mer à un moment donné et ne pas l’avoir une autre fois

Les traitements

Les antihistaminiques

Les antihistaminiques sont des médicaments contre les allergies. Ils agissent globalement, mais ont des effets secondaires comme la somnolence. La plupart de ces médicaments peuvent s’acheter directement en pharmacie, sans ordonnance ( exemple Mercalm).

Les antiémétiques (empêchent la nausée)

Les antiémétiques sont des médicaments qui agissent contre les vomissements et les nausées. Ils ne soignent pas le mal de mer, mais seulement une des manifestations de celui-ci.

L’homéopathie

L’homéopathie peut être utilisée pour combattre le mal de mer. Au contraire des antihistaminiques, ils ne créent pas de somnolence et ils n’ont pas d’effets secondaires comme des vertiges ou de la fatigue. Enfin, ils peuvent être utilisés sur des enfants en bas âge et sur des femmes enceintes. ( exemple Cocculine)

Le patch

Un dispositif transdermique peut être prescrit par votre médecin. Il contient un antiémétique atropinique, la scopolamine

La phytothérapie

Il suffit de mélanger des essences de menthe poivrée et de lavande dans un diffuseur. Ce traitement ne doit être prescrit chez les enfants, qu’à partir d’un an. Le gingembre est aussi efficace pour prévenir et arrêter les nausées et les vomissements que d’autres médicaments antiémétiques

L’huile essentielle de citron calme le système nerveux, qui gère les nausées et elle diminue les mouvements de l’appareil digestif. « De plus, en émulsifiant le contenu de l’estomac, elle augmente son volume et limite les contractions qui entraînent les haut-le-cœur et vomissements »

Bon à savoir

Mieux vaut sortir au grand air au centre du bateau et non se mettre dans un cabinet ou se mettre en position allonger, regarder au loin en fixant un point droit devant soi, et essayer de trouver de la stabilité.

Laisser un commentaire